La réussite de l’adaptation aux verres progressifs dépend essentiellement de la qualité des verres et de celle des services fournis par l’opticien. Mais il est incroyablement difficile de faire son choix tant la variété de ce type de verres est grande. Pour vous aider, voici un guide rapide !

Quelques critères de qualité pour choisir ses verres progressifs

Certains critères de performance sont particulièrement importants en ce qui concerne le choix de ses lunettes de vue progressives. Il s’agit de :

  • la douceur avec laquelle la puissance du verre évolue (transitions entre zones),
  • la largeur des champs pour la vision de loin ou de près,
  • l’ergonomie d’utilisation : cette donnée rend compte du niveau de modification de la posture naturelle qu’il est nécessaire d’effectuer pour adapter sa vue,
  • la maîtrise des effets concernant la sensation d’instabilité de la vision d’ensemble (effets dits de « tangage »).

L’importance de l’opticien

Pour bien choisir ses lunettes de vue progressives, il faut notamment s’assurer les services d’un bon opticien. L’importance de son rôle pour une bonne adaptation est essentielle. Il garantit la qualité du travail de prises de mesures que requiert un bon centrage de vos verres, les taille, les insère dans la monture et vérifie leur puissance. Idéalement, votre opticien doit entre autres choses :

  • vous renseigner sur les matières de verres et les options de traitement de leur surface,
  • vous proposer une sélection de verres progressifs en considérant des paramètres comme vos besoins d’utilisation ou votre budget,
  • vous conseiller sur le choix de votre monture en prenant en compte la technologie du verre, votre ordonnance médicale, mais aussi la morphologie de votre visage et vos activités.

Prix et fabricants

Au nombre des plus grands fabricants de verres progressifs, on peut citer Essilor, Hoya, Seiko, Carl Zeiss, Novacel ou encore Ophtalmic. Ces fabricants, qui investissent des millions d’euros dans la recherche et le développement, vous promettent ce qui se fait de mieux en matière de technologie. Les marques d’enseigne, qui proposent en général à leur clientèle des verres produits par les grands fabricants, pratiquent des prix plus abordables. Ce système, qui s’avère bénéfique du point de vue financier, compromet fortement la possibilité de comparer les prix et les qualités, et donc la liberté de choix du consommateur.

En moyenne, il faut prévoir de 150 à 380 euros pour des verres progressifs. Il en existe jusqu’à six générations sur le marché. Des verres amincis à fort indice de 5e ou 6e génération coûtent de 400 à 700 euros. À l’autre bout de l’échelle, des verres amincis à faible indice de 2e ou 3e génération coûtent 60 à 90 euros.

Il faut savoir que la question du choix des verres progressifs est particulièrement subjective. De très nombreux critères sont à prendre en compte et vous devez vous assurer que votre opticien en considère le maximum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here