Les verres unifocaux représentent les équipements les plus couramment utilisés dans la correction des troubles de la vision. Leur spécialisation avancée permet de traiter une affection donnée. Découvrez comment ils fonctionnent et comment ils s’adaptent à vos yeux pour un confort maximal !

La réponse la plus efficace à une affection de la vue spécifique

Appelés également verres unifocaux simples, ces verres se distinguent par leur foyer unique. Cette zone dédiée à la correction et centrée sur votre pupille permet en effet de répondre efficacement à un seul trouble de la vue, identifié lors de votre consultation chez un ophtalmologiste.

Cette zone active assure un traitement simple et immédiatement fonctionnel de votre affection en jouant essentiellement sur la courbure et le surfaçage associés au verre. La couche de ce dernier, mince et légère, facilite l’insertion dans un très large choix de montures et vous garantit une correction discrète. Elle accueille sans difficulté une variété étendue de protections (anti-reflets, anti-rayures…).

Les 3 déclinaisons majeures des verres unifocaux

Afin de vous proposer la correction la plus adaptée à votre vue, ce type de verres existe en plusieurs références, de puissance variable.

Ses principales déclinaisons sont dites :

  • « sphériques », conjuguant alors indice de réfraction élevé et flou périphérique minimal. Elles représentent des références standards réputées pour la myopie, l’astigmatisme et l’hypermétropie.
  • « asphériques » lorsqu’une correction plus élaborée se révèle nécessaire. Très plates, elles offrent une vue plus nette que les verres précédents et sont plus esthétiques.
  •  « bi-asphériques », réservées aux traitements les plus délicats. Haut de gamme, ces verres unifocaux complexes garantissent une excellente précision de vision même lors de corrections très importantes.

Les secrets des verres unifocaux pour corriger votre vue

En complément de cette première spécialisation, les verres unifocaux présentent une amétropie (une prescription de correction) personnalisée. Celle-ci se traduit par une taille particulière.

  • Si vous êtes myope, vos verres sont conçus pour améliorer votre vision de loin. Ils prennent une forme concave tandis que le centre de leur foyer, très fin, s’élargit progressivement vers les bords.
  • Si vous êtes hypermétrope, vos équipements sont assez similaires à une loupe afin d’agrandir les détails de près. Ils suivent une courbure convexe et présentent en leur milieu une plus forte épaisseur qu’à la périphérie.
  • Si vous êtes astigmate, vos verres compensent dans toutes les dimensions du plan l’orientation spécifique de votre cornée. Ils affichent par conséquent des reliefs légèrement différents sur l’ensemble de leur surface.

Les verres unifocaux sont idéaux pour soigner de manière performante un trouble visuel particulier comme la myopie, l’astigmatisme ou l’hypermétropie. Si ces affections perdurent jusqu’à 40 ans et s’associent à une presbytie, il devient alors nécessaire de porter des équipements plus complexes, dits « progressifs ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here